So Susan Cosmetics, un flop pas donné

Salut toi !

Il y a quelque temps, je postais sur instagram la photo de deux colis en vous annonçant un article sur l’un deux prochainement. Certes ça fait un petit moment mais je n’avais jusqu’à lors pas eu le temps de tester ce que j’avais reçu. Le colis dont je parlais provenait d’une commande So Susan Cosmetics, une marque découverte via GlossyBox et dont les packagings m’avaient séduite. J’ai donc craqué pour trois produits et à ce test y ai ajouté le petit lip and cheeks de la GlossyBox pour pouvoir vous donner un avis un peu plus complet. J’ai deux petites palettes de fards à paupière, un gelée-encre pour les joues et les lèvres ainsi qu’un deux en une base à paupière/correcteur.

So Susan Cosmetics est une marque pleine de promesse puisqu’elle décrit ses produits comme sans huile minérales, sans phtalates, sans parabènes, non comédogènes, hypoallergéniques, et non testés sur les animaux.

Je commence par le teint avec le correcteur/base à paupière Wonderlight. Il se présente sous forme de double embout dans un tube très mignon mais dont les motifs s’effacent vite. Voici le avant/après :

Dsc 0001Dsc 3

J'avais ce jour là pas mal d'imperfections à corriger, parfait pour un test

En ce qui concerne le correcteur il est actuellement trop clair pour moi, mais même en laissant cela de côté je le trouve sec et peu couvrant. J’ai la chance de ne pas avoir de cernes particulièrement marquées mais il camouffle difficilement mes petites rougeurs. Pour le dessous de l’œil la texture n’est pas assez crémeuse et il marque quelque peu les ridules. Le format stick est pratique mais on ne peut le prélever qu’au pinceau ou au doigt, étant donné que la matière est trop sèche pour s’appliquer directement sur la peau.

Trois teintes disponibles, la mienne est Luminescent.

Dsc 55Dsc 0041

Pour la base, on peut voir sur le swatch qu’elle est très lumineuse. On ne voit en revanche pas qu’elle est rosée, ce qui est très joli. Malheureusement une fois estompée sur la paupière ne t’attends pas à avoir un rendu métallique, elle ne se voit quasiment pas. Elle donne un effet un peu mouillé à la paupière et comme iridescent mais très subtilement. C’est un rendu que j’aime bien mais qui me déçoit un peu, j’aurais préféré qu’elle soit un peu plus visible. L’embout mousse est bien et permet une application précise si comme moi tu l’utilises aussi en touche lumière à la fin du maquillage. Je n’ai pas remarqué d’amélioration de la tenue des fards, ce qui me parait pourtant être un point important d’une base, je ne la rachèterais donc sûrement pas. Pour 19 euros ça ne vaut pas clairement pas la peine.

 

Dsc 9Passons au gel/encre pour les joues et les lèvres Cheek Jelly. L’ayant eu dans une box il y a un petit moment de cela, j’ai eu plus de temps pour le tester de toute les manières possibles, et mon avis n’a pas changé. Sur les lèvres le résultat est franchement moche, ça marque les stries, et le produit se rassemble au milieu et vers l’intérieur de la lèvre version « je ne sais pas manger des fraises » ou « je suis un vampire ». Quoi qu’il en soit ça ne me plait pas. Pour les joues en revanche tout est dans le dosage et le travail. Un tout petit peu de cette encre pour avoir un joli voile transparent et une bonne mine assurée, un peu trop et on dirait que tu as écrasé des framboises sur tes pommettes.  Tenue irréprochable mais tube lamentable. Je m’explique, ça coule partout et il délivre trop de produit à la fois, tant qu’il faut piocher dans le bouchon avec le bout du doigt pour un résultat correct. 16 euros pour quelque chose qui fait la moitié de son taf c’est un peu trop demandé à mon gout, et en plus il n’y a qu’une teinte proposée.

Dsc 0011Dsc 0022

 

 

Dsc 0031

Et maintenant, les deux palettes de huit ombres à paupière chacune Liquid Powder Shadow Palette. Je ne m’attarderais pas sur le packaging, il est en plastique pas très solide mais à l’avantage d’avoir un mini miroir, juste assez pour voir ses yeux. J’ai réalisé un maquillage avec chacune d’elle et le moins que l’on puisse dire et que ce n’est pas une réussite. Le premier me plait beaucoup mais le second est clairement horrible, en plus des couleurs mal associées je t’explique pourquoi dans les lignes qui y sont dédiées.

Les deux teintes sont Midnight Goddess et Somptuous Smoke, deux autres sélections de couleurs sont disponibles.

Dsc 0057Dsc 0056

Commençons par Midnight Goddess et ses swatches. Bon, y a-t-il quelque chose à ajouter ? La pigmentation n’est pas franchement au rendez-vous et même inégalement distribuée. Ensuite la marque annonce des fards liquides solidifiés qui fondent sur la peau… La texture est soyeuse, rien de plus. Et LA chose qui se voit je pense assez bien sur les photos et qui m’insupporte, ce sont les paillettes grossières. Alors oui un fard pailleté peut être joli, mais déjà que j’ai du mal avec les paillettes si en plus elles sont énormes ça va pas le faire… Honnêtement qui aimerait se balader avec une boule disco sur les yeux et des chutes sur les joues ? Pas moi en tout cas. Heureusement que quelques teintes sont mattes.

Dsc 0059Dsc 0061

Voici maintenant le makeup, sur la base présentée en début d’article. En creux j’ai posé le orange, puis sur la moitié extérieure le marron. J’ai étiré avec la couleur aubergine et fini d’estompé en ajoutant un peu de orange. En ras de cil j’ai mélangé le vert et le marron.

Dsc 0013

Désolée on ne voit pas grand chose mais l'autre photo à mystérieusement disparu

Je risque d’avoir du mal à utiliser toutes les couleurs, notamment le bleu acier pailleté et toutes les couleurs pailletées en général mais les mattes me plaisent bien.

Passons à la teinte Somptuous Smoke, celle que j’avais le plus hâte d’utiliser. J’avais réussi à faire un makeup qui me plaisait bien mais ayant complètement oublié comme j’avais procédé j’en ai essayé un nouveau et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est moche. En fait le plus moche ce sont surtout les grosses paillettes un peu partout sur la paupière (même si, avouons-le, l’association de couleurs n’est pas fameuse)

Dsc 0026Dsc 0020

Pour le creux j’ai pris le taupe, ensuite en coin externe le vieux rose mélangé au pourpre. Sur la paupière mobile j’ai fait l’erreur d’appliquer le marron pailleté et en ras de cil inférieur se trouve l’aubergine très similaire à celui de la première palette.

Dsc 0063Dsc 0064

Pour 15 euros la palette je suis très très déçu du résultat. Pour 15 euros on peut avoir bien mieux que ça, et c’est d’ailleurs ce produit qui fait que je ne tournerais plus vers cette marque en ce qui concerne les yeux. Il n’y a plus que leurs blushes qui me font de l’œil mais je ne suis pas prête à remettre de l’argent si les produits sont d’une qualité si moyenne pour si cher.

MoitieDsc 0024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande déception donc, désolée si l’article était si négatif mais moi qui suis pourtant souvent satisfaite avec peu je n’ai pas du tout aimé.

On se retrouve dimanche prochain sur un ton j’espère plus joyeux !

A la semaine prochaine et des bisous !

Tu peux aussi me suivre sur instagram pour être aux nouvelles, cherche bathroom.time

test makeup base so susan cosmetics palette produits tuto correcteur concealer paupière flop